S.o.s Victimes de la Route 65

aider, conseiller et soutenir les victimes

Soutenez-nous

Faire un don
cliquez

Si l’association existe depuis si longtemps, c’est grâce à l’implication de tous les bénévoles, hors du commun. Ils sont, en majorité, victimes ou familles de victimes de la route, animés par une extrême volonté de faire chuter l’accidentalité.

Mais c’est aussi grâce aux adhérents, donateurs, sponsors, partenaires (Préfectures, Conseils Départementaux, Collectivités, etc).

Tous nos sponsors et notamment, Philipe Ginesté (Groupe GIFI) qui nous a immédiatement soutenus financièrement pour acquérir la voiture double commandes sur le dispositif de conduite accompagnée/supervisée dont un des objectifs était articulé autour d’un sujet important et citoyen: « un permis, un emploi!!! Car sans permis de conduire, pas de travail. »

Un grand merci à Messieurs Ginesté et son Directeur Délégué Thierry Boukhari

Merci aussi à la Banque Populaire, par le biais de sa fondation, le prix Solidarité du concours des initiatives occitanes.

 « Ces prix sont attribués à des associations qui reflètent la proximité, le travail de terrain et qui apportent du lien et de la solidarité » .

Toutes les adhésions, les dons, les subventions, les sponsorings, etc. nous permettent de continuer notre combat contre l’insécurité routière et l’aide aux victimes et familles de victimes de la route.

Nous réinvestissons systématiquement dans du matériel de sécurité et de prévention routière.

Notre prochain objectif est d’acquérir une voiture tonneau (60.000€) que nous allons animer dans le département afin de mettre en exergue le bien fondé du port de la ceinture de sécurité, car encore aujourd’hui, trop de vies humaines sont perdues par la faute du non port de la ceinture de sécurité.

voiture-tonneau

Nous approchons du million de tués(*) sur nos routes depuis la dernière guerre, sans compter tous les dommages collatéraux (handicapés à vie, dépressifs,  orphelins, suicides, etc). C’est le prix que nous acceptons de payer au nom de la liberté d’aller et venir. Qui ça émeut?…

Quel gâchis en vies humaines! S’il avait été pris, plus tôt, des vraies mesures dissuasives, certains de nos êtres chers seraient encore près de nous. Sur le million de tués, 500 000 sont innocents…

Ce qui nous anime le plus dans cette implication associative, c’est la fameuse légende amérindienne du colibri qui fait sa part.

Nous souhaitons faire notre part pour qu’il n’y ait plus de drames humains sur les routes…

*Jusqu’en 2005 les tués étaient comptabilisés jusqu’à 6 jours après l’accident. S’ils décédaient le 7ème jour, ils ne comptaient plus dans les tués mais dans les blessés graves.

En 2005, avec l’harmonisation Européenne, nous sommes passés de 6 jours à 30 jours. Au delà les tués sont comptabilisés dans les blessés graves….

Pour affiner ces chiffres, seules les assurances pourraient nous donner un chiffre très proche de la réalité. L’idéal serait de faire le calcul d’une année à l’autre. Mais notre Gouvernement acceptera-t-il?

(Lire notre livre blanc où nous proposons des solutions efficaces pour faire chuter l’accidentalité)

Francis Gonzalez

Président de SVR 65

MERCI   DE   NOUS   SOUTENIR

%d blogueurs aiment cette page :